Systèmes d'Information & de Décision et Démocratie dans les Organisations

Appel à contribution : Numérique au travail, un moment politique ?

Le n° 47 de la Revue de Socio-anthropologie interrogera l’influence que les systèmes d’information numériques (SIN) exercent sur la vie des organisations et de leurs salariés.
S’adressant à un large ensemble de disciplines (socio-anthropologie, sociologie, ergonomie, sciences de gestion, économie, informatique…), le numéro traitera des SIN comme dispositifs politiques, et analysera les mutations du travail et de l’autonomie des individus et des collectifs, les modifications des rapports de force au sein de l’organisation, ou encore la façon dont les SIN soutiennent ou entravent la démocratie dans les organisations.

Les SI – communs informationnels, ressources d’une (re)fondation de l’entreprise

Anne ISLA, Hélène CABANES, Communication au congrès AFEP 2021. Si nous partons de la conception de l’organisation définie par ses rapports sociaux, on constate que l’organisation-entreprise est passée au cours de son histoire 1) d’une communauté d’acteurs liés entre eux par un projet productif : l’entreprise transcende le travail et le capital dans le projet « d’une création collective appuyée sur l’innovation...

Données, informations et connaissances : comment situer la question des ressources ?

Gabriel COLLETIS, Communication au congrès AFEP 2021.
L’objectif de ce papier est de tenter une clarification de ce que l’on entend par « ressource » quand on s’intéresse au triplet données/informations/connaissances. Quelles sont les ressources ? Les données ? Les informations ? Les connaissances ? Les trois séparément ? Les trois dans leur articulation ?

À quelles conditions un système d’information numérique peut-il être un commun dans une organisation ?

Maryse SALLES, Communication au congrès AFEP 2021.
Cette présentation s’interroge sur les conditions auxquelles un système d’information ou un système d’information numérique peuvent se constituer en communs au sein d’une organisation. On définit : système d’information (SI) et système d’information numérique (SIN), communs, organisation. Puis les 8 principes d’Ostrom sont utilisés pour présenter les conditions auxquelles SI et SIN peuvent devenir des communs dans une organisation.

Ingénierie d’une méthode pour évaluer l’impact d’un SI sur la démocratie d’une organisation

Raphaëlle BOUR, Maryse SALLES, Communication au congrès INFORSID 2021.
Le groupe de recherche pluridisciplinaire « Système d’information et démocratie » (SI2D) inscrit ses travaux dans le domaine de l’éthique informatique. Pendant trois ans, il a analysé en profondeur les liens entre système d’information numérique et démocratie dans les organisations. SI2D propose aujourd’hui un outil opérationnel : une méthode d’évaluation de l’Influence des Systèmes d’Information sur la Démocratie dans les Organisations (ISIDOR).

Nos travaux en cours…

Depuis la parution du numéro spécial de la Revue Ouverte d’Ingénierie des Systèmes d’Information « Impact des systèmes d’information sur la démocratie dans les organisations », notre groupe a continué ses travaux. Après une première phase centrée sur l’analyse de l’impact des systèmes d’information numériques (SIN) sur la démocratie dans les organisations, nous nous consacrons à présent à l’élaboration de...

Présentation du numéro « Impact des systèmes d’information sur la démocratie dans les organisations »

Maryse SALLES et Raphaëlle BOUR
Ce texte présente le numéro spécial de la Revue Ouverte d’Ingénierie des Systèmes d’Information « Impact des systèmes d’information sur la démocratie dans les organisations ». Ce numéro est composé des versions étendues de communications présentées lors de la 3ème édition de l’atelier Inforsid « Systèmes d’information et démocratie dans les organisations », qui s’est tenue le 12 juin 2019 à l’Université Paris Dauphine.

Systèmes d’information numériques : supports ou entraves à la démocratie dans les organisations ?

Maryse SALLES, Raphaëlle BOUR, Rémi JARDAT
Les systèmes d’information sont souvent présentés comme neutres et proposant un simple reflet de la réalité. Au travers de notre vision de la genèse du système d’information numérique, nous démontrerons qu’ils sont construits et porteurs de visions du monde. Ils impactent en cela la démocratie dans les organisations, telle que nous la définissons dans cet article au travers de ses cinq caractéristiques majeures. Par un système de filtrage entre la « réalité » de l’organisation et le système d’information, puis entre le système d’information et le système d’information numérique, nous détaillerons les différents processus, acteurs et composants du filtrage qui peuvent faire du système d’information numérique un levier ou un frein à la démocratie dans les organisations.

De la donnée à l’information : de l’importance des conventions dans les organisations

Gabriel COLLETIS, Etienne FIEUX, Anne ISLA, Adrien PENERANDA
Nous évoluons tous en permanence dans de multiples organisations et sommes assaillis par un flux ininterrompu de données et d’informations, flux que nous contribuons à alimenter. Ces données et informations, distinguées dans le texte, ne sont ni neutres ni objectives mais sont le résultat d’opérations diverses générées par les organisations qui forment ou utilisent lesdites « données ». Ces opérations obéissent à quatre types de conventions : des conventions de quantification, des conventions de contextualisation, des conventions d’énonciation, des conventions sémiotiques, enfin. Reflet de la doxa, les conventions en sont aussi le produit et façonnent les normes qui encadrent la vie économique et le fonctionnement des organisations.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search