Étiqueté : capitalisme des plateformes

Présentation du numéro « Impact des systèmes d’information sur la démocratie dans les organisations »

Maryse SALLES et Raphaëlle BOUR
Ce texte présente le numéro spécial de la Revue Ouverte d’Ingénierie des Systèmes d’Information « Impact des systèmes d’information sur la démocratie dans les organisations ». Ce numéro est composé des versions étendues de communications présentées lors de la 3ème édition de l’atelier Inforsid « Systèmes d’information et démocratie dans les organisations », qui s’est tenue le 12 juin 2019 à l’Université Paris Dauphine.

Les plateformes de la gratuité marchande et la controverse autour du Free Digital Labor : une nouvelle forme d’exploitation ?

Carlo VERCELLONE
Le capitalisme cognitif et la révolution informationnelle sont allés de pair avec un effritement des frontières entre temps de travail et temps libre. Au centre de cette évolution se trouve l’essor du capitalisme des plateformes et notamment des plateformes de la « gratuité marchande » qui, à l’image de Google et Facebook, ont désormais conquis le premières places dans le classement des firmes mondiales en termes de capitalisation boursières et de rentabilité.  Leur modèle de profit repose sur la logique des marchés multi-versants et associe la vente de la publicité en ligne et l’extraction des données des usagers. Ces derniers représentent ainsi à la fois le produit et les producteurs de la principale matière première à la base de l’organisation du marché publicitaire des plateformes de la gratuité marchande. C’est ce que l’on nomme le Free Digital Labor.

Le Free Digital Labour dans les plateformes de la gratuité marchande : une nouvelle forme d’exploitation ?

Carlo VERCELLONE, communication à l’atelier INFORSID, le 12 juin 2019.
Le capitalisme cognitif et la révolution informationnelle sont allés de pair avec un effritement des frontières entre temps de travail et temps libre. Au centre de cette évolution se trouve l’essor du capitalisme des plateformes et notamment des plateformes de la
« gratuité marchande » qui, à l’image de Google et FaceBook, ont désormais conquis le premières places dans le classement des firmes mondiales en termes de capitalisation boursières et de rentabilité.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search